h1

Mondes Virtuels

22 mars 2007

virtuel.jpg

« La vraie vie des mondes virtuels » est un film documentaire futuriste aux portes du réel – le premier tourné dans l’univers parallèle des mondes virtuels… (Réalisation : Frédéric Brunnquell et Olivier Rousseaux)

Jeux de simulation de notre vie ou jeux de guerre, ils sont des espaces numériques sans limites accessibles par ordinateurs. Vingt millions d’hommes, de tous les pays du monde, y passent en moyenne 30 heures par semaine. Pour franchir la porte de ces mondes, Frédéric Brunnquell a créé un avatar, un personnage virtuel. Son double numérique est parti rencontrer les autres avatars qui peuplent les mondes virtuels.

Il existe aujourd’hui une quinzaine d’univers virtuels fréquentés par 20 millions de joueurs qui s’y inventent des vies numériques. Parmi eux, 20 % reconnaissent que ces mondes virtuels sont devenus leur lieu réel de vie et que la terre ne leur sert plus qu’à manger et à dormir.


Premier extrait :

Deuxième extrait : Le journaliste nous emmène, avec ses avatars, à la découverte de 2 des jeux les plus en vogue (Second Life et World of Warcraft) et de ceux qui en ont compris le potentiel pour y gagner beaucoup d’argent, en particulier du côté de la Chine et de la Corée.

Troisième et dernier extrait :

2 commentaires

  1. Interessant, mais je déplore qu’encore une fois, ce genre d’étude mette les problème d’addiction liés au jeu en avant. Oui, il y a des morts dues aux jeux en réseau. Une dizaine de personnes pour des millions de joueurs. Et souvent, cette histoire d’addiction n’est pas due au jeu en lui même mais à une situation IRL difficile : Parents divorcés, Vie familiale difficile, stress… Ce n’est pas le jeu le responsable !

    Et quand je vois des mères de famille alarmiste interdire à leurs fils de retrouver leurs potes sur WOW quelques heures le soir parce qu’elle a vue que « les jeux en réseau sont dangereux », je m’insurge. Ne vous trompez pas de cible, messieurs les journalistes !

    Cette étude est très sympathique, mais, comme souvent, pas assez exploitée.
    Le serveur de jeu, un monde qui tourne et change en permanence, même sans ses « habitants » possède un fabuleux potentiel et pourrait servir à toutes sortes d’études et d’éxperiences, en n’oubliant pas la bonne vieille loi informatique : le hasard n’existe pas. Tout est la conséquence d’une ligne, d’un code.

    Dans cette étude, on a parlé des « pouvoirs » que les avatars des joueurs possèdent : téléportations, magies destructrices, etc. Ce n’est rien par rapport à ce que peut faire l’avatar d’un l’administrateur de jeu.

    L’admin, c’est Dieu. Il peut provoquer l’arret du monde (serveur), envoyer des messages qui seront reçus par tous les joueurs, donner autant d’armes, d’or, d’objets qu’il le voudra (suffit d’entrer une ligne de code^^), tuer tout le monde instantanément [Sur les serveurs de Ragnarok, cette commande est /doom, par exemple]

    Et c’est dur, de devenir admin ? Non. Un enfant de 14 ans peut le faire sur un serveur privé. (de Ragnarok par exemple)

    Si le jeu a mauvaise réputation, ce’st également parce que les joueurs aguerris ont leur propre vocabulaire, totalement incomprehensible au profane. (Voir ici http://tsaag.free.fr/index.php?2006/08/15/140-nouveau-sur-un-mmorpg par exemple😉

    Un peu long pour un commentaire^^ »
    Bonne journée à vous et merci pour ce site et ce blog fichtrement interessants !

    Tsaag Valren.


  2. Merci d’avoir apporté cette nuance Tsaag. Elle se veut à la fois pertinente, complète, et lucide. Tout cela rajoute de l’eau à notre moulin neuronal !



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :