h1

Réalité virtuelle?

20 février 2008

« Si je suis dans une réalité virtuelle, les graphismes sont superbes, mais l’intrigue craint un max. » Etudiant du Professeur Brian Whitworth

virtualreality.jpg25 janvier 2008 à Auckland, Nouvelle-Zélande

Un professeur à publié en décembre un document qui pose sérieusement la question: pouvons-nous être dans un monde de réalité virtuelle produite par une intelligence supérieure où l’ordinateur en coulisse fonctionne à une vitesse de traitement de 186 282,397 miles par seconde – la vitesse maximale de la lumière?

Le professeur est Brian Whitworth, Docteur en Systèmes d’Information et maintenant Maître de conférences à l’Institut de l’information et des sciences mathématiques à l’université Massey à Auckland.

Dans son article, il cite un livre intitulé « 2005, The World’s 20 Greatest Unsolved Problems » (2005, les 20 plus grands problèmes irrésolus du monde) édité par John Vacca: « les physiciens qui travaillent tous les jours avec la théorie quantique ne savent pas vraiment tout à fait ce qu’il faut en faire. Ils remplissent des tableaux noirs avec des calculs quantiques, et sont d’accord sur le fait qu’il s’agisse sans doute de la théorie prédictive scientifique la plus puissante, précise et jamais mis au point, mais l’idée même qu’il pourrait s’agir d’une résultance de la nature est toujours accueillie avec cynisme, incompréhension et même de la colère. « 

Le Professeur Whitworth a pour but de fournir un autre modèle qui permettrait aux cosmologistes d’appréhender notre univers d’une manière moins figée par les paradoxes, en essayant d’aborder l’univers de manière objective dans lequel tous les éléments créateurs de l’univers est défini par la mécanique quantique.

Le Professeur Whitworth a travaillé pendant des décennies dans le domaine des mathématiques et des systèmes d’information et trouve de nombreuses analogies dans le monde informatique et la mécanique quantique pour expliquer comment cet univers fonctionne réellement.

Interview du professeur Whitworth ici (en anglais) – Source Esonews.

3 commentaires

  1. Ca me fait penser à la matrice personnellement.
    Pourquoi pas…


  2. Ce que le professeur essaye d’accomplir, relier la théorie quantique et la théorie de la relativité universelle (l’infiniment petit et l’infiniment grand) porte de le nom de « recherche sur la gravitation quantique » et est le graal des physiciens depuis près de cinquante ans.

    On comprend le scepticisme de la communauté internationale, qui a vu passer des milliers (littéralement) de théories d’origines et de directions diverses, sans qu’aucune n’ai jamais pu se vérifier.

    Et pour cause, voilà des dizaines d’années que les physiciens se cognent le nez dessus ! C’est, dans la communauté scientifique, un débat qui soulève les passions.

    Dans ce contexte, l’hypothèse du professeur Whitworth est intéressante mais il devra développer et étayer considérablement sa thèse pour qu’elle soit étudiée.


  3. Stunning issue, I did not thought reading this would be so amazing when I looked at the url!!



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :