Archive for décembre 2008

h1

Evasion / Inspiration

14 décembre 2008

Leila Ghandi – Présentation d’une photographe en quête de lumière et de contrastes… (Plus d’infos : http://www.leilaghandi.com)

Publicités
h1

Des rêves plein la télé

13 décembre 2008

Japon: le jour approche où l’on regardera ses rêves à la télévision

Des chercheurs japonais ont affirmé avoir conçu une technique d’analyse cérébrale qui permettra peut-être un jour de regarder à la télévision ses propres rêves reconstitués ou d’exprimer par l’image une pensée qui peut difficilement être mise en mots.

Une équipe du laboratoire de neurologie japonais ATR, dirigée par Yukiyasu Kamitani, dit avoir réussi « pour la première fois au monde à recréer tel quel, en image, le contenu de perceptions cérébrales complexes ». Leurs travaux ont consisté à faire observer une forme (lettre de l’alphabet) à un individu et à la reconstituer sur un écran, en analysant au passage l’activité cérébrale du sujet. Ils ont intercepté des signaux électriques émanant de l’oeil et ont vérifié la concordance entre formes observée et reproduite.

« Si nous arrivons un jour à mettre en images les signaux qui traversent nos neurones, nous pourrons peut-être regarder sur un écran nos rêves et autres pensées comme des films ou émissions de télévision », ont-ils assuré.

De même jugent-ils que leur procédé devrait permettre le développement de nouveaux modes d’interaction entre l’homme et les machines, en établissant un ensemble de relations entre une combinaison de mouvements et un motif de signaux cérébraux.

La technique employée pourrait également donner la possibilité à des architectes, à des concepteurs d’objets ou d’autres créateurs de montrer ce qu’ils ont en tête même s’ils ne trouvent pas les mots pour le dire ou ne savent pas le dessiner.

Pour aboutir à ce dispositif de conversion de signaux cérébraux en images, inverse de celui qui s’effectue entre l’oeil et le cerveau, l’équipe Kamitani a développé une sorte de décodeur des variations cérébrales, via l’association d’un type de signal et d’une forme basique connue. Ils ont ensuite combiné plusieurs couples signal-forme pour recréer des images complexes.

Pour le moment, le système est limité et ne permet pas de reproduire toutes les perceptions. Il exige de dresser d’abord un tableau de correspondances entre formes et signaux pour chaque individu. Cependant, les chercheurs estiment avoir construit une méthode d’analyse qui ouvre la voie à des applications relevant jusqu’à présent du fantasme. (AFP)

h1

Into the Wild

13 décembre 2008

Réalisé par Sean Penn ( 2008 )
Avec Emile Hirsch, Marcia Gay Harden, William Hurt

Tout juste diplômé de l’université, Christopher McCandless, 22 ans, est promis à un brillant avenir. Pourtant, tournant le dos à l’existence confortable et sans surprise qui l’attend, le jeune homme décide de prendre la route en laissant tout derrière lui. Des champs de blé du Dakota aux flots tumultueux du Colorado, en passant par les communautés hippies de Californie, Christopher va rencontrer des personnages hauts en couleur. Chacun, à sa manière, va façonner sa vision de la vie et des autres.

Au bout de son voyage, Christopher atteindra son but ultime en s’aventurant seul dans les étendues sauvages de l’Alaska pour vivre en totale communion avec la nature.

Un film invitant, touchant, et remarquablement réalisé

h1

Other Worlds

10 décembre 2008

Documentaire réalisé par Jan Kounen (2004) – A la découverte de l’univers des Shipibos-Conibos, une tribu indienne caractérisée par son culte de la nature, sa croyance aux esprits et ses pratiques telles que la transe ou l’extase…

Extrait:

Jan Kounen :  » Le film sera le témoignage d’une aventure personnelle et subjective, mais n’oubliera pas de montrer aussi les dangers du shamanisme, celui de se perdre dans la lumière ou dans l’ombre de ses émotions fraîchement éveillées ; celui de mal interpréter le ressenti ou les visions au risque d’amener jusqu’à la schizophrénie si le travail n’est pas fait avec des shamans compétents ou si on ne l’aborde pas avec une grande discipline et une diète stricte. Le film montrera surtout le pouvoir thérapeutique de ces shamans et de leurs plantes, une forme ancestrale de psychanalyse, une psychothérapie de l’être ayant 4000 ans d’expérimentations. Le film laissera aussi la parole aux shamans, et montrera que leurs cultures et leurs croyances découlent de leur connaissance de l’Invisible. Des images de synthèse reproduiront la puissance des visions récurrentes et le spectacle, la vision poétique, l’humour et la terreur que j’ai ressentis en les éprouvant.

Le film poursuivra son enquête par des entretiens avec des thérapeutes, des ethnologues, des spécialistes de la chimie moléculaire du cerveau. Et pour tenter de cerner l’interaction invisible du travail du shaman vis-à-vis d’un  » novice « , nous enregistrerons les ondes cérébrales entre Questembetsa et moi durant une cérémonie, ce printemps, afin d’étudier leurs résonances et permettre de les matérialiser.

Enfin, les entretiens commencés en décembre 1999 d’occidentaux suivant une thérapie seront poursuivis afin de confronter les interviews sur maintenant plus d’une année. Mon expérience personnelle s’exprimera dans le parallèle de témoignage sélectif entre science occidentale et thérapie indienne.

Le but, à l’heure ou l’Occident reconnaît timidement que le bouddhisme tibétain a développé une connaissance de l’esprit, est de faire ressentir au spectateur que ces indiens méconnus ont développé eux aussi depuis des milliers d’années au travers de leur propre science de l’esprit, une véritable technologie cognitive.

Ces hommes sont pour moi des guerriers engagés dans la voie de la conscience car pour un shaman, le plus grand allié et le pire ennemi de chaque homme ne font qu’un : lui-même. Pour conclure, je garantis que ce film ne sera pas une homélie  » new age  » sur la culture de ces indiens. Les autres mondes ne sont pas tous des mondes de lumière. »