Archive for the ‘CERVEAU-CSC-ESPRIT’ Category

h1

Other Worlds

10 décembre 2008

Documentaire réalisé par Jan Kounen (2004) – A la découverte de l’univers des Shipibos-Conibos, une tribu indienne caractérisée par son culte de la nature, sa croyance aux esprits et ses pratiques telles que la transe ou l’extase…

Extrait:

Jan Kounen :  » Le film sera le témoignage d’une aventure personnelle et subjective, mais n’oubliera pas de montrer aussi les dangers du shamanisme, celui de se perdre dans la lumière ou dans l’ombre de ses émotions fraîchement éveillées ; celui de mal interpréter le ressenti ou les visions au risque d’amener jusqu’à la schizophrénie si le travail n’est pas fait avec des shamans compétents ou si on ne l’aborde pas avec une grande discipline et une diète stricte. Le film montrera surtout le pouvoir thérapeutique de ces shamans et de leurs plantes, une forme ancestrale de psychanalyse, une psychothérapie de l’être ayant 4000 ans d’expérimentations. Le film laissera aussi la parole aux shamans, et montrera que leurs cultures et leurs croyances découlent de leur connaissance de l’Invisible. Des images de synthèse reproduiront la puissance des visions récurrentes et le spectacle, la vision poétique, l’humour et la terreur que j’ai ressentis en les éprouvant.

Le film poursuivra son enquête par des entretiens avec des thérapeutes, des ethnologues, des spécialistes de la chimie moléculaire du cerveau. Et pour tenter de cerner l’interaction invisible du travail du shaman vis-à-vis d’un  » novice « , nous enregistrerons les ondes cérébrales entre Questembetsa et moi durant une cérémonie, ce printemps, afin d’étudier leurs résonances et permettre de les matérialiser.

Enfin, les entretiens commencés en décembre 1999 d’occidentaux suivant une thérapie seront poursuivis afin de confronter les interviews sur maintenant plus d’une année. Mon expérience personnelle s’exprimera dans le parallèle de témoignage sélectif entre science occidentale et thérapie indienne.

Le but, à l’heure ou l’Occident reconnaît timidement que le bouddhisme tibétain a développé une connaissance de l’esprit, est de faire ressentir au spectateur que ces indiens méconnus ont développé eux aussi depuis des milliers d’années au travers de leur propre science de l’esprit, une véritable technologie cognitive.

Ces hommes sont pour moi des guerriers engagés dans la voie de la conscience car pour un shaman, le plus grand allié et le pire ennemi de chaque homme ne font qu’un : lui-même. Pour conclure, je garantis que ce film ne sera pas une homélie  » new age  » sur la culture de ces indiens. Les autres mondes ne sont pas tous des mondes de lumière. »

Publicités
h1

Aux frontières de la mort

19 mai 2008

Documentaire de Joachim Faulstich
Allemagne, 2000 – 44 minutes

Les personnes qui ont frôlé la mort à la suite d’un accident, d’un infarctus ou d’une opération délicate ont toutes eu les mêmes « visions ». Est-ce la preuve de l’existence d’une vie après la mort ? Le sentiment de planer au-dessus de son propre corps, d’être projeté à travers un tunnel vers une source de lumière intense, de voir défiler sa vie, de rencontrer un mystérieux être lumineux : les « rescapés de la mort » font tous le même récit.

Depuis vingt ans – date de naissance de la thanatologie avec les premières études du psychiatre américain Raymond Moody -, les chercheurs tentent de comprendre les origines physiologiques des near death experiences. S’agit-il de visions extra-lucides ? De l’effet de substances hallucinogènes produites par le corps ? D’une preuve de l’existence de l’âme, voire d’une vie après la mort ? Ou bien tout cela n’est-il qu’une dernière impulsion du cerveau pour faciliter le passage vers l’au-delà ?

Joachim Faulstich est allé chercher des réponses à ces questions. En Hollande, tout d’abord, où des cardiologues mènent une étude à grande échelle en questionnant les patients à leur réveil. Puis aux États-Unis, auprès des experts de l’International Association for Near Death Studies et de personnes ayant frôlé la mort. Leurs visions sont reproduites sur ordinateur via des simulations sophistiquées : des images qui ne donnent cependant qu’un modeste aperçu de ce que ces « revenants » ont vu.

PARTIE 1/3

*****

PARTIE 2/3

*****

PARTIE 3/3

h1

L’infiniment bref.

18 novembre 2007

Un reportage de quelques minutes sur l’infiniment bref.

1ère partie – Biologie, neurologie, le cerveau, la vision, le sport…

********

2ème partie (ici) – Les insectes, la foudre, les orages

3ème partie (ici) – Astronomie / Astrophysique

h1

Les Mystères du Cerveau

28 mai 2007

Une plongée au centre de l’essaim de neurones qui constitue le cerveau humain pour comprendre de quoi celui-ci est fait et comment fonctionnent ces milliards de cellules qui permettent à l’homme de voir, entendre, sentir. Par quel miracle produisent-elles de la pensée ? De l’intelligence ? Sera-il possible, un jour, de comprendre et d’améliorer le fonctionnement du cerveau, de lui permettre de s’exprimer dans toute l’étendue de ses possibilités, qui sont gigantesques ?

Il y a à peine cinquante ans, l’homme a conçu l’ordinateur. Pourra-t-il greffer demain des puces dans le cerveau pour piloter à distance ces machines ou leur transmettre des pensées ? Pourra-t-il, comme l’avancent certains experts, apprendre à une machine les émotions, la conscience ? Des spécialistes, invités sur le plateau, tentent de faire le point sur ces questions.

***

Rayon X (Igor & Grichka Bogdanov) – 1h40

h1

Les limites de notre conscience

24 février 2007

FLATLAND – Edwin A. Abbott, pasteur anglais et précurseur de la pensée à quatre dimensions de la fin du XIXe siècle, est l’auteur d’une fable mathématique « Flatland » qui a été exhumé à la suite des théories relativistes et quantiques.

L’extrait vidéo ci-dessus s’en inspire pour nous montrer la faiblesse de nos perceptions – ce que nous appelons notre conscience, qui se réduit plutôt à « ce dont nous sommes conscients ». C’est aussi la métaphore de l’éveil, l’allégorie de la caverne de Platon…

Un extrait de « What the bleep – Down the rabbit hole » :

h1

Les Surdoués de la Créativité

22 février 2007

VOYAGE AU CENTRE DU CERVEAU – Quelle vision du monde ont les autistes ? Diffère-t-elle de notre perception de la réalité ? Et si la créativité des génies, des artistes, ou des inventeurs reposait sur la « précision » de leur perception et sur leur capacité à « ignorer » les stéréotypes et les conventions ?…

brain.jpgLe professeur Michael Fitzgerald, neurologue à Dublin, a développé une théorie selon laquelle une créativité hors du commun irait souvent de pair avec des dysfonctionnements du cerveau chez les autistes.

Selon Fitzgerald, le génie de Einstein, Newton, Mozart et Beethoven serait du à des connexions défaillantes de leur cerveau. Un peu comme celui de Matt Savage et de Stephen Wiltshire.

Cette théorie a poussé le professeur Alan Snyder, de l’université de Sydney, à mener des expériences où il tente de désactiver temporairement certaines parties du cerveau de cobayes humains pour augmenter leur créativité.

h1

Le Sommeil et le Rêve

21 février 2007

Qui, quand, comment, et pourquoi rêve t’on ?
Quelles sont les différentes phases du sommeil ?
Le rêve a-t-il une durée réelle ?

Pour en savoir plus -> Ce documentaire (extrait de l’emission RayonX) sur la durée et les phases du sommeil, d’un être vivant à un autre…