Archive for the ‘EXTRA-TERRESTRE’ Category

h1

UFO – Enquêtes

27 février 2009

Quel regard portent les astronautes Jean-François Clervoy et Jean-Pierre Haignere sur les phénomènes aérospatiaux non-identifies ? Stéphane Allix revient sur le sujet OVNI avant la prochaine conference de lINREES sur l’exploration spatiale, pour informer le grand public notamment de la réalité de ce phénomène et avoir la version de deux grands hommes, explorateurs et scientifiques, sur ce sujet.

Source : http://www.inrees.com/medias/Blog/ovnis-PAN-Clervoy-Haignere/

Publicités
h1

OVNI – Le Secret Américain

7 juin 2008

Documentaire réalisé par Vincent Gielly (2000)
Durée : 1h34mn

Les Ovnis fascinent le monde entier depuis la fin de la seconde guerre mondiale. Plusieurs scientifiques de renommée internationale ont tenté de percer leur mystère. Le plus célèbre d’entres eux, Allen Hynek, a découvert des « preuves » troublantes.

C’est en suivant l’enquête de cet homme à part que ce documentaire parcourt les Etats-Unis et l’Europe pour interviewer des témoins d’apparitions d’Ovni, des scientifiques, des astronomes, des physiciens, des prêtres… afin de découvrir la part de vérité qui se cache dans ce qui pour beaucoup reste de la science-fiction.

Un documentaire très bien fait qui devrait ravir sceptiques et « croyants » sur les phénomènes inexpliqués.

h1

Lucrèce – De la Nature

24 février 2008

lucrece1.jpg

LUCRECE (Titus Lucretius Carus)  –  Philosophe et poète épicurien du 1er siècle av. JC.

Dans son ouvrage De la nature (De rerum natura), il nous offre une vision à la fois scientifique et poétique de la Vie, et de l’Univers…

Note : De la nature est le seul ouvrage de Lucrèce qui nous fut transmis. Après sa mort, Cicéron en fit effectivement la promotion (en y apportant quelques corrections). Le pouvoir chrétien – que les conceptions épicuriennes gênaient – aurait à l’époque limité sa diffusion, ainsi qu’au cours des siècles qui suivirent…

**********

 

Extrait : « De la vie extraterrestre… »

Tout d’abord, nulle part, en aucun sens, à droite ni à gauche, en haut ni en bas, l’univers n’a de limite; je te l’ai montré, l’évidence le crie, cela ressort clairement de la nature même du vide. Si donc de toutes parts s’étend un libre espace sans limites, si des germes innombrables multipliés à l’infini voltigent de mille façons et de toute éternité, est-il possible de croire que notre globe et notre firmament aient été seuls créés et qu’au-delà il n’y ait qu’oisiveté pour la multitude des atomes ? Songe bien surtout que ce monde est l’ouvrage de la nature, que d’eux-mêmes, spontanément, par le seul hasard des rencontres, les atomes, après mille mouvements désordonnés et tant de jonctions inutiles, ont enfin réussi à former les unions qui, aussitôt accomplies, devaient engendrer ces merveilles : la terre, la mer, le ciel et les espèces vivantes. Il te faut donc convenir, je le redis, qu’il s’est formé ailleurs d’autres agrégats de matière semblables à ceux de notre monde, que tient embrassé l’étreinte jalouse de l’éther.

Toutes les fois d’ailleurs qu’une abondante matière se tient prête, qu’un espace l’attend et que rien ne fait obstacle, il est évidemment fatal que les choses prennent forme et s’accomplissent. Et si par surcroît les germes sont en telle quantité que tout le temps de l’existence des êtres ne suffirait à les compter; si la même force subsiste et la même nature pour les rassembler en tous lieux et dans le même ordre que les atomes de notre monde, il faut admettre que les autres régions de l’espace connaissent aussi leur globe, leurs races d’hommes et leurs espèces sauvages.

A cela s’ajoute que dans la nature il n’y a pas un être qui soit isolé, qui naisse et grandisse unique et seul de son espèce : chacun rentre dans une famille, beaucoup font partie d’une espèce nombreuse. Tout d’abord vois les êtres vivants : c’est dans ces conditions que furent créés les fauves errant sur les montagnes et la race des hommes, ainsi que les troupes muettes des poissons couverts d’écailles et toutes les espèces ailées. Le même principe nous persuade que le ciel et la terre, le soleil, la lune, la mer et tout ce qui vit, loin d’être uniques de leur sorte, existent au contraire en nombre infini; car leur existence a son terme inflexible et leur essence est mortelle comme celle de tous les corps qui abondent en chaque espèce terrestre.

h1

Le Dossier Secret des OVNIs

16 février 2008

 » C dans l’air «  présentée par Yves Calvi.

Le dossier secret des ovnis – En compagnie de Gildas Bourdais (Ufologue) – P. Lagrange (Historien et sociologue des sciences) – Jacques Patenet (Responsable du SEPRA au CNES) – Alain Cirou (Auteur, et Directeur de la rédaction de Ciel & Espace)

Sur Cosmobranche :
A la Recherche d’une Vie Extraterrestre
Quelques photos d’OVNIs
Les témoignages recueillis depuis 1947

***

***

***

 


h1

Sommes-nous seuls dans l’Univers ?

12 octobre 2007

Une question qui intrigue encore l’Homme…

h1

« Nos amis les Extraterrestres »

27 avril 2007

Si les Extraterrestres se sont amusés à étudier l’espèce humaine, voilà ce que l’on apprend d’eux dans le documentaire : « Nos amis les Terriens » (réalisé par B.Werber et produit par C.Lelouch)

et.jpgLes extraterrestres sont une prolongation futuriste de notre propre race. Ils savent voler. Leur planète a failli être détruite par des machines polluantes. Ils ont une atmosphère différente de la notre.

Ils semblent apprécier la solitude. Ils ne dégagent pas d’odeur, et ne possède pas de caractéristique physique. Ils ont néanmoins des enfants qui jouent au légo, comme nous, nous jouons aux architectes. Ils vivraient dans ce qu’ils appellent « des nids ».

Ils possèdent une technologie très développée, ainsi qu’une grande connaissance en Astronomie. Ils semblent avoir dépassé des états émotifs tels la nervosité, l’agitation, ou encore le stress. Ils sont conscients du lien étroit qui unit le corps et l’esprit, mais également de l’immortalité de l’âme

Ils sont dépourvus de nerfs sensitifs, c’est sûrement pourquoi ils sont étrangers à la notion de chaud ou de froid. Ils semblent accorder de l’importance à leur passé commun. Ils communiquent entre eux via la télépathie. Leur intelligence n’est pas un instrument de pouvoir, ou de destruction. Cette espèce connait néanmoins (ou a connu) la même répartition des rôles entre autonome, dominant, et dominé. Ils ont probablement déjà essayé d’établir une communication inter-espèce sur leur propre planète. On s’interroge d’ailleurs sur la forme et la configuration de cette dernière…