Posts Tagged ‘Bell’

h1

Intrication quantique

28 février 2007

quantum-image.jpgL’intrication, ou la non séparabilité des particules, sous-entend que la notion d’espace est dépassée. Deux particules, très éloignées l’une de l’autre, sont en effet capables d’échanger une information.

L’univers serait alors comme un Tout, non-séparable, et composé d’une infinité de particules inter-reliées entre elles…

En 1935, Albert Einstein montre que les lois de la mécanique quantique autorisent la formation de particules intriquées. Deux photons, par exemple, qui ont interagit entre eux dans le passé puis se sont éloignés l’un de l’autre, conserveraient la possibilité d’échanger des informations. Toute modification d’une propriété d’un des photons est immédiatement transmise à l’autre photon. C’est l’intrication quantique.

Pour Einstein, aucune information ne peut se transmettre plus vite que la lumière, et donc le formalisme quantique doit être rejeté. Niels Bohr conteste cette position. Mais aucune expérience n’est à l’époque capable de prouver l’existence ou l’absence de l’intrication (ou non-localité). En 1964, le physicien John Bell montre que les points de vue d’Einstein et de Bohr conduisent à des prédictions différentes et il formalise ce résultat par les célèbres inégalités de Bell.

Publicités